Partagez| .

Saido, l'éternel gardien [Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Saido Ansatsu

avatar


Messages : 1475
Age : 28

Fiche Technique
Argent:
Réputation: 0

MessageSujet: Saido, l'éternel gardien [Finit] Mer 2 Juin 2010 - 3:59

Votre passeport


    Nom: Ansatsu
    Prénom: Saido
    Âge: 53 ans
    Orientation Sexuelle: Homosexuel, mais plus précisément Mukurosexuel
    Nationalité: Allemande
    Race: Humain
    Travail: Veiller à la surveillance des malades et du personnel
    Groupe: Gardien
    Rang: Gardien en chef




I want to know you...


    Description Caractérielle:
    Saido est un homme qui peut paraître ferme au premier regard, mais ceci n’est qu’une façade qu’il se donne au travail. Il est le genre de personne qui se fit d’abord à la raison et très rarement à ses sentiments, sauf durant les moments où il perd l’esprit et qu’il commence à devenir violent.Seul le directeur peut lui faire reprendre ses esprits lorsqu’il est en colère.
    Il n’aime pas que les gens autour de lui découvrent qu’il est un être capable de ressentir de l’amour ou de la simple affection amicale. La colère est donc l'unique émotion qu’il laisse voir aux individus. Durant ses congés, il laissera voir qu’il est un homme ressentant un amour infini envers Mukuro, mais ne le dira jamais ouvertement.
    Une envie de frapper sur quelque chose ou quelqu’un le tiraille toujours de l’intérieur et il ne passe jamais une journée sans se défouler.

    L’homme adore aussi que les choses soient bien faites. Alors, il réprimande toutes les personnes qui font mal leur travail, sans pour autant leur offrir d’indications pour s’améliorer. Il est aussi très rare qu’il trouve des points positifs dans vos réussites, mettant plutôt en évidence tous vos échecs. Saido est du genre à vous dicter la meilleure façon de s’y prendre, c'est-à-dire la sienne. À croire, qu’il est la perfection incarnée et que lui ne se trompe jamais.

    Les relations que le gardien entretient avec les autres sont simplistes, il dicte, il donne les ordres, il critique et il veille à ce que tous soient bien accomplis. Il n'est pas du genre à aller vers les gens en premier, surtout quand il s'agit de parler; de la pluie et du beau temps. Même avec son fils adoptif envers qui il démontre un amour sincère et entièrement dévoué, il s’ouvre très peu. Il ne le trompe en aucune circonstance. Saido est un homme jaloux, il déteste voir Mukuro au côté d’un autre, même s’ils ne font que bavarder. Il aimerait pouvoir être le seul à approcher son aimé. Alors, faites bien attention s’il vous surprend avec son fils, car il risque de vous sauter à la gorge.


    Passetemps:
    Ses occupations se composent de peu de choses. Tous, les matins, il va s'entraîner durant une trentaine de minutes avant d'aller se laver, puis part travailler par la suite. Son travail est accompli avec acharnement, une fois la journée terminée, il en profite pour décompresser un peu. Il va parfois visiter les malades dans leur cellule pour les maltraiter ou soit qu'il rentre simplement prendre une nouvelle douche pour se détendre.

    Saido adore aussi sortir en ville pour se rendre dans un bar pour boire un verre. Là, il fait rarement la conversation, préférant regarder autour de lui, observant les gens. N'étant pas du genre bavard, c'est à se demander pourquoi il se rend dans ce genre d'endroit. En fait, il est heureux de retrouver des gens normaux, bien qu'il en trouve très peu dans cette ville.

    Quand, il se retrouve en vacances, il aime bien se mitonner une soirée 'beauté '. Il en profite pour se confectionner des masques sur le visage pour nettoyer sa peau. Le genre, où on pose des concombres sur des yeux et on profite d'un long moment de détente. Le gardien apprécie ces moments de repos pour aller dans des centres de massage. En fait, il affectionne particulièrement tout ce qui l'aide à se calmer les nerfs.


    Aime/déteste:
    Pas besoin d'un doctorat pour savoir ce qu'il aime le plus au monde, devinez-le ! Ensuite, il apprécie particulièrement l'eau chaude. C'est l'une des choses qui lui permet de se détendre d'une dure journée de labeur. En fait, cela le calme même entièrement, il en oublie souvent le pourquoi il était énervé. Troisièmement, la beauté et la propreté sont deux fondements qui lui tiennent à coeur. Jamais, il ne passerait pas une journée sans prendre une douche. Il ne déteste pas pour autant se salir les mains.

    Il aime aussi posséder son petit animal de compagnie. L'un des malades est un choix merveilleux. Souvent des malades inoffensif qu'il s'amuse a persécuté ou bien l'un de ces malades dangereux qui ne se laissent pas faire facilement.


    Spoiler:
     

    Pour ce qu'il déteste, les fainéants et les gens qui se croient supérieurs à lui (Sauf bien sûr vous savez qui). Il commence aussi à exécrer le fait qu'il vieillit, déjà que passer la quarantaine, il faisait des histoires, maintenant qu'il a 53, il se dit qu'il se fait vieux et que sa vie tire à sa fin. Il n'apprécie pas particulièrement, toutes les drogues; la cigarette, les stupéfiants (tout ce qui s'y rattache), l'alcool et même le café qu'il prend que rarement, préférant de loin le thé. Sa plus grande peur est d'ailleurs que Mukuro s'amuse à le droguer, lui faisant absorber diverses substances illicites. Cette idée lui traverse souvent l'esprit, mais il ne préfère pas trop s'y attarder.


    Description physique:
    Son physique fait sa fierté, malgré son âge avancé, il continue d'être un homme agréable à regarder, si ce n'est qu'il a toujours un air sévère sur le visage. Saido n'a presque aucune ride sur le visage, à croire que tous les savons et crèmes qu'il se met sur le visage servent vraiment à quelque chose. Des mèches rebelles vont dans toutes les directions dans sa chevelure d'un blond platine. Cela lui donne un air plus jeune. Ses yeux sont d'un vert profond, rappelant la verdure qui vient de fissurer le sol.
    Pour le physique, sa carrure fait 1m80. Bien bâtis, plusieurs muscles parcourent son corps, bien qu'il a légèrement quelques kilos de trop au niveau du ventre. Enfin, c'est son opinion, car en fait, il n'a presque pas de gras.

    Bien proportionné, il a toujours fait attention à sa santé et cela lui est maintenant rendu. De constitution solide, peu de gens lui arrivent à la cheville au niveau de la force.
    Pour l'habillement, c'est un homme qui ne se casse pas la tête. Saido aime porter des cols roulés et un pantalon serré qui montre parfaitement les courbes de ses fesses. Il porte toujours une veste par-dessus, même lors de temps humides, car il aime bien avoir chaud. Sauf la nuit, où il dort entièrement nu. N'en soyez pas trop enjoué, car il garde toujours la porte verrouillée, seulement lui et Mukuro ont la clé.




Votre histoire


    Votre vécu...On veut tout savoir:

    Il naquit en Amérique du Nord, aux États-Unis d'une famille de nationalité allemande, celle-ci est venue vivre en Amérique en 1944 juste après la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Famille très pauvre, il n'eut jamais la chance de loger dans le luxe et ses proches avaient peine à lui acheter de quoi s'habiller et manger. Lorsqu'il eut six ans, ses parents réussirent malgré tout à l'envoyer à l'école, celle-ci n'a rien d'un établissement de riche, mais elle allait au moins lui apprendre les bases; lire, écrire et les mathématiques.

    L'enfant grandit dans la rage d'être démuni, il maudit ses origines d'être des incapables, comme ils ne purent rien pour lui donner tout ce dont une personne pouvait avoir besoin. Il finit par rejeter tout l'amour que sa famille lui offrait, se refermant sur lui-même, se disant que dorénavant plus jamais, il ne compterait plus sur les autres.

    Lorsqu'il eut 16 ans, il prit la décision d'aller habiter chez sa mémé en Allemagne. Il partit simplement avec des vêtements de rechanges et de quoi payer la traversée en bateau. Arrivé, en France, il fait le chemin à pied et parfois quelques voyageurs lui permettaient de faire la route avec eux. Le voyage dura presque une semaine, arrivée en Allemagne, il se rendit dans un petit pays où vivait sa grand-mère. Celle-ci l'accueillit sans lui poser la moindre question. En échange d'un toit et d'un gîte, elle lui demandait seulement de travailler pour payer une partie de la nourriture. Le service d'ordre public du quartier l'engagea à temps partiel pour surveiller les alentours du village et l'épicerie du coin, qui se faisait souvent dévaliser. Là, il apprit les rudiments de la guérilla, se bagarrant souvent avec les jeunes des rues pour les empêcher de voler.

    Le chef de la milice fut surpris de voir un tel jeune faire preuve d'une aussi grande rage au combat et en même temps de vouloir faire respecter les lois. Il décida de le prendre sous son aile et lui montrer le travail de policier. Saido travailla pour la police un bon nombre d'années, jusqu'à ce que sa grand-mère mourut d'un cancer, la perte de celle-ci ne le toucha pas particulièrement, comme la vieille femme lui avait offert tout ce qu'il désirait. Un Avenir…

    Vers l'âge de 23 ans, il entendit parler d'un hôpital qui recherchait des geôliers, il alla dès lors amener sa candidature et celle-ci fut approuvée. Il lui suffit de très peu de temps pour obtenir le rang de gardien en chef, il faisait régner l'ordre et personne n'osait vraiment le contredire comme tous savaient que cet homme était facilement porté à la violence.

    Maintenant, ceci fait prêt de 20 ans, qu'il travailla à Mad house, les premières années furent sûrement les plus difficiles pour lui. Kuuru l'engagea lorsqu'il était encore très jeune. Avec les années, les deux personnes tombèrent amoureuses l'une de l'autre. En dépit de tous les sentiments que le blond avait pour son aimés, il ne lui fut jamais fidèle. Ceci dut les mener vers plusieurs chicanes et séparations qui ne s'éternisaient jamais trop longtemps. Plus leur relation dura et plus les deux individus se chicanèrent, le directeur finit par être incapable d'endurer son amoureux. Ils se séparèrent malgré l'amour qu'ils ressentaient l'un pour l'autre.

    Saido n'accepta pas une telle séparation et retourna voir son amant dans sa chambre espérant pouvoir se faire excuser. Kuuru rejeta toutes excuses de sa part, lui disant que même s'il lui pardonnait. Il était certain que le gigolo continuera d'aller vers d'autres compagnons. Le gardien se mit à crier tous les noms possibles au garçon qui refusait de lui laisser une deuxième chance. Il se jeta ensuite sur lui pour le frapper de toutes ses forces, les deux hommes roulèrent sur le sol. Lorsque le captif eut la possibilité de pouvoir le cogner à son tour, il abattit son genou sur l'entrejambe de Saido, l'empêchant de bouger pour un court instant. Il profita de ce bref instant pour interpeller la sécurité qui arriva assez rapidement, mettant par terre le gardien. Kuuru dicta l'ordre d'emmener l'agresseur au poste de police et de l'enfermer pour voie de fait. Saido fut donc conduit devant la justice et eut pour sanction ; 11 mois a purgé en pénitencier et il n'avait plus le droit d'approcher Mad House.

    Près d'un an plus tard, Kuuru se maria avec une demoiselle et eut un magnifique enfant. Saido entre-temps fut libéré de prison et apprit que Kuuru venait d'avoir un bébé. Dès qu'il reçut cette nouvelle, il fonça vers l'hôpital. Devenant fou de rage, il entra dans le bâtiment allant directement à la chambre du directeur. Il y trouva la jeune famille sur l'heure du souper, il prit la vie de la femme de sang-froid devant les yeux de son ex-amant. Par la suite, toujours sous la colère, il traîna Kuuru jusque dans les sous-sols de l'établissement. Il le battit à mort, pleurant et criant après cet homme qui venait de le trahir. Une fois qu'il s'aperçut du geste qu'il avait posé, il s'effondra au sol, pleurant de désespoir.

    Quelques heures plus tard, Saido se releva, jeta un dernier regard à son ancien amour, puis remonta à la chambre de Kuuru. Là, il y entendit des pleurs convenant d'une couchette. Il s'en approcha lentement pour y voir Mukuro. Il éprouva un haut-le-coeur, l'enfant avait à peine un an. Il manqua de prendre la décision de le tuer à son tour, mais il en fut incapable lorsque le bébé ouvrit les yeux, ceux-ci étaient les mêmes que Kuuru. Il ressentit un amour profond pour cet enfant, ainsi le gardien décida alors de faire de ce bébé le sien et de l'élever en mémoire de l'homme qui venait de mourir. Saido devint le nouveau directeur de Mad house, changeant à cette époque son nom et son physique, oubliant sa vie antérieure. Il fit croire à tous, qu'il était le père de Mukuro et qu'il était un Ansatsu.

    Lorsque le garçonnet vieillit, Saido commença à l'aimer, non pas d'une amitié père-fils, mais comme un couple marié. L'affection qu'il ressentit pour cet être était encore plus profonde que celui de Kuuru. Il éleva ce nouveau-né dans une bulle d'amour, protégeant ce poupon de tout, mais malgré les efforts que Saido faisait Mukuro fut un enfant instable psychologiquement. Le père grondait souvent son fils, allant même à le frapper à plusieurs reprises. De plus, il avait maintenu sa passion pour les caméras, mais à cette époque, ils ne les utilisaient plus pour surveiller ce qui se déroulait dans les couloirs. Il se filmait, lui et Mukuro ensemble sous les couvertures. Il garda les vidéos dans sa chambre, cela lui arrivait de les sortir, mais ils ne les regardaient que très rarement. Nous ne pouvons pas vous le nier, Saido fait de la pédophilie, sans parler d'inceste, car pour lui, Mukuro est bien son fils. Les attouchements portés commencèrent très jeune et ont duré... mais ils sont toujours d'actualité.

    Les années s'écroulèrent, il décida ou plutôt Mukuro lui réclama le poste de directeur, celui-ci ne put rien lui refuser cette demande comme il n'était pas le directeur légitime de l'hôpital. Saido reprit alors sa place de gardien en chef pour veiller sur son amour. Ensuite, les années passèrent sans qu'il s'en rendît compte. Il finit par délaisser sa coiffure mauve de l'époque pour reprendre son blond platine, qu'il continua malgré tout de teindre comme il commença à avoir des cheveux blancs.

    La relation qu'il entretint maintenant avec Mukuro fut stable, lui continua de s'intéresser à son fils et ne voit plus aucune autre personne. Il lui avoua finalement son amour et le démontra par des caresses et de l'affection. Il ne fut plus l'homme violent qu'il avait été par le passé. Il pensa même au mariage, mais il n'eut pas encore fait sa demande...
    Sûrement à venir dans un futur proche...

    La chance, ou plutôt le courage de lui faire la demande, ne lui viendra jamais. Ses sentiments pourtant sincère n'auront jamais été suffisant pour que cet homme si dur fasse enfin preuve de tendresse. Il ne faut pas oublier, que les temps de guerre ne sont pas des plus propice pour ce genre de demande. L'hôpital aura été malgré tout touché par les événements, plusieurs personnels quittèrent l'établissement, pour la plupart retournant a leur famille et d'autre décidant de rejoindre l'effort de guerre. Le personnel tomba a son plus bas tôt jamais connu. Ceux qui sont restés doivent travailler deux fois plus, pour comblé les postes manquant. Car les malades eux sont toujours là, et ont besoin de leur soin quotidien.

    La guerre ne dura pas très longtemps et le calme reviendra bien rapidement, mais il faut dire que l'économie mondiale n'allait pas très bien, l'hôpital manquait cruellement de fond, personne n'était intéressé a financé un tel lieu. Mad House malgré tout survécu, trouva de nouveau fond, et que ne fut pas la meilleure des idées que celle d'utiliser les mutants, ces humains nouvellement découverts, les cobayes parfait pour nos scientifiques, sans parler que la revente apportera les fonds qui commençaient a se faire rare. Saido ne fut pas en désaccord avec l'idée, de toute manière, il n'avait jamais eut un grand sens de la morale. Et bien qu'il soit au courant des sombres agissements qui avaient lieu entre les murs, ce n'est pas lui qui gérait tout cela. Laissant à son fils et à ces perversités tout le loisir de jouer a ouvrir le corps des mutants pour en faire la revente d'organe. Tout cela, est bien sûr illégale, mais si payant. Sauf que les autorités mondiales apprirent ou plutôt soupçonna le trafic, et on décida de mettre le directeur en détention provisoire, le temps de prouver son innocent ou sa culpabilité.
    Saido crut mourir, jamais encore il n'avait été séparé de son aimé, et il est prêt a tout pour le sortir de là. Les preuves, les autorités ne les trouveront jamais, et si cela une personne venait a mettre les mains dessus, Saido se fera un plaisir de commettre un deuxième meurtre dans sa vie. N'est-ce pas romantique ? Prêt a tuer pour l'amour de sa vie.  






Tu es qui en fait...?



    Pseudonyme: Sandra
    Âge: 21 ans
    Comment as-tu connu le forum?: Premièrement génération, où le forum n’était pas encore sur cet hébergeur… alors aller pas me demander où je les connus, m’en souviens plus.
    Aimes-tu le forum en général?: Question étrange, bien sûr que je l’aime, sinon je n’y serais pas depuis aussi longtemps.
    Présence sur 10: 8 sur 10 Dépends surtout des gens qui me répondront.

    Code du règlement:



_-__---____-----__-___-----__-___
Je t'aime. Tu seras pour l'éternité mon seul et unique amour !!!


Dernière édition par Saido Ansatsu le Sam 29 Déc 2012 - 19:10, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alkyll.labrute.fr

Soeur Marcia Martelli

avatar


Messages : 4634

Fiche Technique
Argent: 10500
Réputation: 3000

MessageSujet: Re: Saido, l'éternel gardien [Finit] Mer 2 Juin 2010 - 4:24

Hello Saido.

Alors tout d'abord, ça me fait super plaisir de te savoir fidèle au forum à ce point. Cela fait au moins quatre ans que tu suis le forum depuis le début, et crois moi, ça me fait chaud au coeur.

Bien que la fiche me fasse revenir d'innombrables souvenirs de l'époque de nos débuts, je ne peux l'accepter au vue du nombre de fautes trop conséquent. Il y a des soucis de temps, verbes, fautes d'orthographe et singulier/pluriel. Il faudrait donc corriger tout ça au maximum. Si tu n'y arrives pas toute seule, je pourrais éventuellement te proposer de rejoindre mon annuaire et de demander une correction auprès de ma correctrice attitrée.

Ensuite un dernier détail, il faut retirer la partie "only for freaks" qui ne te sert à rien vue que ton personnage n'a pas de pouvoirs.

Voilà! ^^

_-__---____-----__-___-----__-___


"la première fois que nous nous sommes embrassé j'ai sut que je ne voudrait jamais poser mes lèvres sur d'autres lèvres que les siennes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madhouse-kyooki.forumactif.org

Saido Ansatsu

avatar


Messages : 1475
Age : 28

Fiche Technique
Argent:
Réputation: 0

MessageSujet: Re: Saido, l'éternel gardien [Finit] Jeu 3 Juin 2010 - 7:36

J'ai fait plusieurs corrections, je sais pas pourquoi mais à minuit mon cerveau avait envie de venir corriger un peu le tout.

Il est 2h du matin et je vais au lit, je viens d'avoir Antidote alors si tu désires que je corriges encore plus le texte fait mon signe et je vais améliorer encore un peu le tout demain dès que je reviens de travailler.

_-__---____-----__-___-----__-___
Je t'aime. Tu seras pour l'éternité mon seul et unique amour !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alkyll.labrute.fr

Saido Ansatsu

avatar


Messages : 1475
Age : 28

Fiche Technique
Argent:
Réputation: 0

MessageSujet: Re: Saido, l'éternel gardien [Finit] Jeu 3 Juin 2010 - 17:16

Sorry pour le double poste mais c'est seulement pour dire que j'ai finit la correction.
J'ai corrigé plusieurs fautes et retiré plusieurs répétitions (très nombreuses).

À toi Mukuro adoré de me dire si j'ai encore besoin de faire des efforts pour améliorer ma fiche.

Édit : J'ai refait quelques modifications dans ma fiche, surtout dans aime/déteste et les passe-temps.

_-__---____-----__-___-----__-___
Je t'aime. Tu seras pour l'éternité mon seul et unique amour !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alkyll.labrute.fr

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Saido, l'éternel gardien [Finit] Mer 9 Juin 2010 - 22:49

Bonsoir.

Alors comment ce que j'étais entrain de faire a bugué et que ça semblait pressé...je vais faire un premier état des lieux.
Tout d'abord une grosse relecture s'impose, toute la fiche est truffée de phrase qui ne veulent pas dire grand chose, il manque des mots à des endroits, à d'autre c'est des fautes dans les mots de liaison, parfois on passe d'un registre soutenu à du familier.

Voila, je te propose déjà de te relire et de corriger toutes ces phrases qui ont des problemes.
Revenir en haut Aller en bas

Saido Ansatsu

avatar


Messages : 1475
Age : 28

Fiche Technique
Argent:
Réputation: 0

MessageSujet: Re: Saido, l'éternel gardien [Finit] Ven 11 Juin 2010 - 23:40

J'ai relis de haut en bas et j'ai retapé la description caractérielle pour qu'elle semble plus facile à lire.

_-__---____-----__-___-----__-___
Je t'aime. Tu seras pour l'éternité mon seul et unique amour !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alkyll.labrute.fr

Soeur Marcia Martelli

avatar


Messages : 4634

Fiche Technique
Argent: 10500
Réputation: 3000

MessageSujet: Re: Saido, l'éternel gardien [Finit] Mar 15 Juin 2010 - 13:51

Bon aller...fiche validée^^

_-__---____-----__-___-----__-___


"la première fois que nous nous sommes embrassé j'ai sut que je ne voudrait jamais poser mes lèvres sur d'autres lèvres que les siennes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madhouse-kyooki.forumactif.org

Saido Ansatsu

avatar


Messages : 1475
Age : 28

Fiche Technique
Argent:
Réputation: 0

MessageSujet: Re: Saido, l'éternel gardien [Finit] Mar 15 Juin 2010 - 17:02

Euh d'accord. Merci beaucoup mon Mukurounet adoré.

_-__---____-----__-___-----__-___
Je t'aime. Tu seras pour l'éternité mon seul et unique amour !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alkyll.labrute.fr

Soeur Marcia Martelli

avatar


Messages : 4634

Fiche Technique
Argent: 10500
Réputation: 3000

MessageSujet: Re: Saido, l'éternel gardien [Finit] Dim 20 Juin 2010 - 20:59

With pleasure^^

Tu peux donc recommencer à rp sur le forum =)

_-__---____-----__-___-----__-___


"la première fois que nous nous sommes embrassé j'ai sut que je ne voudrait jamais poser mes lèvres sur d'autres lèvres que les siennes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madhouse-kyooki.forumactif.org

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saido, l'éternel gardien [Finit]

Revenir en haut Aller en bas

Saido, l'éternel gardien [Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Att / Def /gardien
» Le gardien du culte
» Statistique de gardien
» Murmure Éternel. Fini.
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Mad House Kyooki :: Fiches du personnel-